Adhérents / Initiative
Le siècle vert

FMC lance le réseau d’agriculteurs ObsHerb pour suivre la levée des adventices

Dès février, plus de 250 agriculteurs partenaires du réseau ObsHerb, récemment créé par FMC, vont suivre pendant trois mois la levée des adventices. Leur relevé hebdomadaire complète les tours de plaine afin de mieux partager les connaissances en malherbologie avec les techniciens. Cette initiative répond aux objectifs du désherbage durable : intervenir tôt, au bon moment, en fonction des niveaux de nuisibilité des mauvaises herbes.

« Dépoussiérons la malherbologie !, interpelle Emmanuel Leduc, responsable marketing opérationnel chez FMC. C’est une discipline pointue, mais en la pratiquant de manière ludique, en créant une communauté de partage de connaissances entre agriculteurs, techniciens et experts, nous pouvons aller plus loin dans le suivi des adventices et leur maîtrise. »

Pour répondre à cet enjeu, FMC lance le 1er février le réseau ObsHerb. Activé jusqu’à la mi-avril, il va s’étendre sur huit zones de grandes cultures.  « On va s’attacher l’aide de plus de 250 agriculteurs sur 31 départements, explique Emmanuel Leduc. Pour cette première année, nous allons suivre les parcelles de blé tendre en nous centrant sur les dicotylédones. » L’objectif est d’apporter aux techniciens des coopératives et aux négociants une information complémentaire de celle des tours de plaine. « C’est un moyen de se tenir en alerte pour intervenir au bon moment dans le cadre des stratégies de désherbage. » Et de suivre l’évolution des pratiques dans une démarche de progrès.

Emmanuel Leduc, responsable marketing FMC : « Le réseau ObsHerb s’inscrit dans le cadre de notre expertise en malherbologie pour faciliter le partage de connaissances avec les agriculteurs et les techniciens. »

Les dicotylédones sont identifiées toutes les semaines par les agriculteurs du réseau ObsHerb

Comment va fonctionner le réseau ObsHerb ? Les agriculteurs ont suivi une formation. Ils disposent de 25 fiches de reconnaissances des plantules de dicots. Ils réalisent de façon hebdomadaire les identifications sur leurs parcelles de blé tendre. Les observations sont transmises aux experts régionaux de FMC. « Nous sommes les intermédiaires, ajoute Emmanuel Leduc. Nous transférons l’information aux distributeurs et aux agriculteurs partenaires du réseau via un bulletin édité tous les quinze jours. Des fiches sur la biologie des mauvaises herbes complètent ces alertes « infestations ». Par ailleurs, les agriculteurs partenaires bénéficient d’une connexion à l’OAD Evalio® FlashFlore afin de les aider dans la reconnaissance des plantules. Il permet la détermination d’une plantule à partir de photos envoyées aux experts FMC. Les infos seront aussi partagées sur twitter.

Le réseau ObsHerb de FMC couvre huit secteurs de grandes cultures, répartis sur le Sud-Ouest, le Poitou-Charentes, Le centre, la Bretagne, la Haute-Normandie, la Picardie, la Champagne et le Grand Est. Dans chacun des 31 départements, de 7 à 10 agriculteurs sont impliqués.

Qui suis-je ? Indice : je lève dans les parcelles de blé tendre. Mon nom commun commence par un G !

Ceci pourrait aussi vous intéresser

Les secrets des adventices dévoilés, archives déclassifiées !

En savoir plus
Nous connaître

UIPP : nos adhérents

L’UIPP compte 19 entreprises adhérentes de toutes tailles, grandes ou plus petites, qui emploient près de 6 000 salariés dans toute la France.

En savoir plus
Restez informé de nos informations Je m'inscris à la Newsletter